rénovation de bâtiment

rénovation de bâtiment

 

Véritable gage de qualité, le Label CEKAL permet de certifier le vitrage de vos fenêtres. Obtenir la certification CEKAL, c’est obtenir des performances garanties sur dix ans sur le plan thermique, sur le plan acoustique, sur la sécurité et la durée de vie. Le label CEKAL peut s’appliquer sur tous les types de vitrages pourvu qu’ils soient isolants, feuilletés ou trempés. Pour obtenir le précieux sésame en France, il suffit de se rapprocher de l’association CEKAL qui gère toute la certification.

paroi vitréeLe label CEKAL répond à des exigences très strictes qui vont au delà des normes européennes en vigueur (EN 1279). Le but est d’analyser le double vitrage d’une fenêtre et d’étudier son étanchéité et sa qualité pour les garantir sur dix ans. En certifiant un vitrage, les experts de l’association CEKAL certifie la performance thermique du produit, sa performance acoustique, sa performance en matière de sécurité (risque de blessure, chute, vandalisme), et la durabilité de celui-ci, c’est à dire sa résistance au temps, à l’humidité et aux UV notamment sur les joints d’assemblages.

La performance thermique (notée classes TR) mesurée pour le label CEKAL est décomposée en 14 classes, allant de TR1 à TR14. Le coefficient de transmission thermique, qui est l’unité de mesure universelle d’isolation est pris en compte pour la classification. Il montre le pouvoir émissif du vitrage, l’espace présent entre les verres et éventuellement les traces de gaz argon dans cet espace.

La performance acoustique (notée classe AR) est divisée en 6 classes allant de AR1 à AR6. La référence prise pour alimenter chaque classe est l’indice d’affaiblissement acoustique des vitrages, notée RA. Chaque indice définit la valeur en décibels des bruits aériens et routiers retenus par le vitrage. La fourchette de mesure va de 25 décibels pour la classe AR1 à 38 décibels pour la classe AR6. Une isolation optimale est classée en AR6, alors qu’une isolation de base se positionne en AR1.

Lorsque des travaux d’isolation sur les parois vitrées sont engagés, il est possible de bénéficier d’une réduction d’impôt de 13 %. Pour cela, lors de l’achat des matériaux, il est nécessaire de bien regarder le coefficient de transmission thermique du produit. Il faut qu’il soit supérieur ou égal à 1,8W(M2.K). Tous les vitrages, bénéficiant de la certification CEKAL et possédant une classe TR2 ou supérieure remplissent exactement ce critère.